Comment perdre du poids… sur votre site web ?

Optimisation réduction poids chargement site internet

Lors du développement d’un projet web, un critère majeur est à prendre en compte. Il faut même lui accorder une importance cruciale. Il s’agit de la rapidité de chargement de vos pages internet. En effet, de nombreux moteurs de recherche, dont Google, prennent en compte ce genre de critère pour le référencement. Pour résumer, un site web optimisé et rapide au chargement a de meilleures chances de se classer plus haut dans les SERP (page de recherche).

Attardons-nous sur les 5 principaux facteurs qui permettront à votre site web d’avoir un temps de latence amoindri pour le plaisir de vos visiteurs.

1/ Le choix de votre hébergeur.

Hébergement mutualité ou dédié ? D’ordre général, il convient de rester raisonnable lors d’une première mise en ligne d’un site web. Mieux vaut commencer petit sans se ruiner pour terminer grand…

Cependant, votre développeur doit prendre en considération la thématique de votre projet web. S’agit-il d’un site à vocation de grande audience, un site e-commerce ou simplement un site de société ou personnel. La cadence des publications sera t-elle quotidienne, hebdomadaire, mensuelle ? Une estimation du poids de votre base MySQL est nécessaire. Autant de questions qui doivent être pris en charge avant le choix de votre hébergeur.

Dernier point pour les sites e-commerce, n’oubliez pas de prendre un certificat SSL afin que vos visiteurs puissent payer en ligne en toute sérénité et sécurité. Néanmoins, l’activation de SSL n’influe en rien sur la rapidité d’exécution de votre site internet.

2/ Un développement propre et sans erreur de codage.

De nombreux sites web ne respectent pas les standards du web W3C. Pire encore, on relève de nombreuses erreurs de codage, de trop nombreux appels vers les fichiers CSS et/ou Javascript.

Votre développeur doit optimiser cela, regrouper les fichiers CSS si possible en un unique fichier afin d’éviter les requêtes d’appel au chargement de vos pages. Une autre technique est d’utiliser le sprite CSS qui consiste à regrouper toutes vos images statiques (png, gif, puces…) dans une image unique. Un seule requête côté serveur, un gain de performance meilleur !

Les fichiers de type JS doivent être placés en footer de vos pages. Dans la mesure du possible, un chargement asynchrone est conseillé afin que vos scripts se chargent sans ralentir le reste de vos pages.

3/ La magie du htaccess.

Fichier magique pour les serveurs HTTP Apache, cette technique consiste à placer un fichier de configuration à la racine de votre site web. Ce fichier personnalisé permet de pré-compresser votre site web (technique GZIP et DEFLATE, URL rewriting, gestion des erreurs 404, accès protégé de certaines parties de votre site…). Il utilise le cache de votre navigateur de façon à accélérer le chargement des pages.

Enfin, certains hébergeurs, tels qu’OVH, propose une technique d’optimisation du PHP par défaut active sur leurs dernières offres (PHP-FPM) d’hébergement mutualisé. Le gain de performance est même estimé à 7 fois plus rapide.

4/ Compression des images.

Bien souvent oubliées lors de la mise en page d’un site web, les illustrations (photos de type .jpg, .jpeg, .png, .gif…) doivent être passées « à la moulinette ». De nombreux outils web permettent de réduire le poids de façon conséquente (jusqu’à 70%) sans en altérer la qualité visuelle. On ne peut que conseiller le très bon ImageOptim sous OS Apple.

5/ Des professionnels du web pour une réussite sur la grande toile.

Concevoir un site web qui respecte ne serait-ce que ces quelques points ci-dessus cités n’est de toute évidence pas chose aisée. On ne demande pas à un mécanicien automobile de changer la carte mère d’un PC ?

Si vous souhaitez réaliser un site web respectueux des standards du web W3C, conçu pour un référencement accru, rapide au chargement, nous vous conseillons fortement de faire appel à des professionnels du web. Nous pouvons également vérifier l’état de votre site web actuel à travers un audit de vos pages et vous proposer des axes d’amélioration.

N’oubliez pas le slogan d’eMaginance : « Vous imaginez, nous réalisons ! »

1 réponse

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.